SANTÉ

4 astuces simples et pratiques pour limiter les douleurs après une épilation à la cire.

Presse Santé
Written by admin

Une peau douce, impeccable et lisse est le rêve de toutes les femmes, et les poils indésirables sont un obstacle majeur à l’obtention de cette peau. Les poils poussent naturellement sur le corps. Heureusement, il existe des moyens d’éliminer ces poils indésirables, comme le rasage, l’épilation à la pince, l’épilation au laser et l’épilation à la cire, mais ces méthodes ne s’appliquent pas à tout le monde.

Qu’est-ce que l’épilation à la cire ?

L’épilation à la cire est un procédé semi-permanent d’élimination des poils à partir de la racine. Pendant la procédure d’épilation, une substance collante, appelée cire appliquée, est sur la peau pour adhérer aux poils. Ce procédé permet aux poils de sortir, y compris les racines, lorsque la cire est retirée. L’épilation à la cire n’est pas permanente. Cependant, vous pouvez profiter d’une peau lisse et sans poils jusqu’à 3 à 8 semaines avant que les poils ne commencent à repousser. Une épilation à la cire régulière peut accélérer la croissance des poils pour finalement les éliminer.

L’épilation à la cire est-elle sans danger ?

L’épilation à la cire est sans danger, mais les personnes qui ont des problèmes de peau, comme un coup de soleil, doivent au préalable les guérir avant de s’épiler. Les personnes souffrant d’allergies cutanées, d’irritations ou de cassures doivent consulter un dermatologue pour savoir si l’épilation est sans danger. Pendant l’épilation à la cire, l’arrachage des poils crée de petites blessures sous la peau qui peuvent provoquer des rougeurs et des démangeaisons de la peau. En général, les peaux qui subissent une épilation à la cire présentent un risque important d’exposition bactérienne qui peut provoquer une infection. Des soins appropriés permettent d’éviter ce risque.

Quels sont les types de cire qui peuvent être utilisés pendant une procédure d’épilation ?

Une zone de peau spécifique nécessite un type de cire qui garantit l’efficacité de la procédure d’épilation et évite les résultats indésirables.

Cire molle :

Ce type de cire s’applique aux grandes zones du corps, comme les bras et les jambes. On applique une fine cire chaude à l’aide d’une spatule, puis on retire la cire à l’aide d’une bande de tissu. La cire molle enlève les poils qui sont à peine visibles à l’œil nu, mais ne peut être utilisée qu’une seule fois à l’endroit, car la cire molle est collante et adhère davantage, elle peut enlever la couche de peau morte qui peut provoquer des irritations et des rougeurs.

Cire dure :

La cire dure est le type de cire utilisé pour les zones de peau plus petites et sensibles, comme la lèvre supérieure et le maillot. La cire dure est appliquée lorsqu’elle est chaude. Pendant la procédure, la cire chaude est appliquée directement sur la peau et a le temps de durcir. La cire dure est moins collante et moins salissante que la cire molle. Comme elle n’est pas très collante, la cire dure peut être appliquée deux fois sur la même zone pour garantir l’élimination complète du poil. Dans la cire dure, les follicules pileux et les pores s’ouvrent lors de son application, ce qui facilite l’arrachage du poil et peut également atténuer la douleur.

Comment réduire la douleur lors de l’épilation à la cire ?

Heureusement, il existe quelques astuces qui permettent de rendre l’épilation moins douloureuse. Sandrine Azoulay, créatrice de la méthode Epiloderm, a partagé ses conseils de professionnelle.

  1. Ne vous épilez pas pendant vos règles :

En début de cycle – et quelques jours avant – les turbulences hormonales sont si importantes qu’elles peuvent augmenter la sensibilité de la peau. On évite donc de s’arracher les poils avec de la cire pendant les règles et juste avant leur arrivée.

  1. N’attendez pas trop longtemps entre 2 épilations :

Il est préférable de ne pas attendre trop longtemps entre 2 épilations. Plus les poils sont longs, plus il est douloureux de les enlever. De plus, il est préférable de les enlever lorsqu’ils mesurent 5 à 6 mm. Selon Sandrine Azoulay, c’est la longueur idéale pour s’épiler.

  1. Évitez les stimulants avant l’épilation :

L’alcool, le café et le thé contiennent des stimulants qui peuvent augmenter la sensibilité de la peau. On évite donc de consommer ces stimulants avant la séance.

  1. Apaisez la zone avec une compresse froide ou une lotion après l’épilation pour réduire toute inflammation :

En effet, même si le poil est mort, le follicule sur lequel il pousse est bien vivant. Lorsque vous épilez un poil, vous enlevez également une partie du follicule, ce qui peut provoquer une certaine irritation. C’est pourquoi il est important d’apaiser la zone avec une compresse ou une lotion froide après l’épilation. Optez pour une lotion sans alcool comme la Biafine ou une lotion riche en Aloe Vera. Mettez-la dans un réfrigérateur. Une fois vous aurez terminé l’épilation, massez la zone épilée avec la lotion pour réduire l’inflammation et limiter la dilatation des pores.

* Presse Santé s’efforce de transmettre la connaissance santé dans une langue accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations ne peuvent remplacer l’avis d’un professionnel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

About the author

admin

Leave a Comment