Advertisement

célébrité

alcool, accidents, tensions… retour sur le tournage mouvementé du film

Advertisement

alcool, accidents, tensions... retour sur le tournage mouvementé du film
Written by admin

Advertisement

Gérard Depardieu et Pierre Richard dans “La Chèvre” : alcool, accidents, tensions… retour sur le tournage mouvementé du film (Photo by Bertrand LAFORET/Gamma-Rapho via Getty Images)

Ce lundi 22 août 2022, France 3 diffuse “La Chèvre”. Si le film culte de Francis Veber tient toujours autant le public français, c’est évidemment grâce au pouvoir comique du duo tout aussi culte formé par Gérard Depardieu et Pierre Richard. Pourtant, en coulisses, les jours de tournage ont été particulièrement mouvementés.

L’histoire de “La Chèvre”, sortie en 1981, c’est celle d’un duo catastrophique. Il y a François Perrin, un homme aussi malchanceux qu’attachant joué par Pierre Richard. Et puis le détective privé Campana, incarné à l’écran par Gérard Depardieu. Ensemble, les deux hommes se lancent à la recherche de la fille du grand PDG Bens, enlevée au Mexique lors de ses vacances. Au programme donc : moult péripéties et des scènes désormais cultes. Si aujourd’hui le film est entré dans le coeur des Français, au départ, tout ne s’est pas (du tout) passé comme prévu…

Vidéo. LA CHÈVRE : tout sur les coulisses de cette comédie culte !

Gérard Depardieu n’aurait pas dû faire partie du casting

Comme le révélant les équipes de RTL, l’histoire de “La Chèvre” aurait pu être tout autre. En effet, après avoir écrit le scénario de son film, le choix de Francis Veber ne se porte pas tout de suite sur Pierre Richard et Gérard Depardieu. À cette époque, si le premier est déjà bien connu pour son pouvoir comique, le second n’a encore jamais fait de comédie. Au contraire, le réalisateur songe d’abord à Lino Ventura pour incarner le personnage du détective Campana. L’acteur accepte alors… mais n’est pas du tout emballé par le premier choix de Francis Veber pour le rôle de François Perrin : Jacques Villeret. Le réalisateur fait le dos rond et se rabat alors sur Pierre Richard, “un choix validé par Lino Ventura”.

Mais c’était presque trop facile. Et les caprices de Lino Ventura persistent. L’acteur se “retire du tournage. Il prétend que son cachet n’est finalement pas assez important”, dévoilait RTL. Voilà pour la raison officielle avancée à l’époque par la star des Tontons Flingueurs. En vérité, elle est bien différente : “À l’image de Jean Gabin qui se méfiait de tourner avec Louis de Funès, il avait peur que Pierre Richard, avec ses gaffes et ses gags, ne lui vole la vedette.” Pas décontenancé pour un sou, Pierre Richard prend alors les choses en main et suggère lui-même le nom de Gérard Depardieu pour jouer le rôle du détective Campana. Jackpot !

Un duo intenable

On le sait : pour faire un bon film, il ne suffit pas toujours d’avoir de bons acteurs. Et dès les débuts du tournage, Francis Veber et ses équipes ont eu du souci à se faire. Il faut dire que les conditions étaient pour le moins extrêmes. Tourné au Mexique, le film s’est joué sous 40 degrés, dans une faune particulièrement hostile à toute vie humaine. Il a alors fallu composer avec tout ce qui en découle : chaleur épuisante mais insectes aussi en tout genre et serpents pas vraiment rassurants. Si bien qu’en plein tournage, Pierre Richard s’est fait piquer par une guêpe, tandis que Gérard Depardieu, qui marchait pieds nus, s’est fait piquer par un scorpion ! De quoi en rajouter au moral de l’acteur qui, s’il était bien heureux de donner la réplique à Pierre Richard, regrettait de ne pas jouer le rôle de François Perrin.

Pierre Richard, quant à lui, n’a eu aucun problème à jouer le rôle de ce malchanceux, qui enchaîne les gaffes… et les baffes ! En 1981, pour la promotion du film, il expliquait ainsi : “Je n’ai pas un goût pour les souffrances. J’ai un emploi. Je ne crois pas que ça m’amuse de prendre des claques. Malheureusement, il y a des gens qui naissent avec une tête à claques. Il semblerait que je sois de ceux-là. Je les prends très bien d’ailleurs, avec le sourire, parce que j’ai l’habitude. Dans ce film effectivement on m’envoie carrément à l’abattoir parce qu’on sait qu’il va m’arriver des catastrophes et on veut se servir de ces catastrophes pour arriver à la vérité. Alors on m’envoie avec Gérard Depardieu, qui joue Campana, le détective, au Mexique , dans un pays dangereux et mystérieux, et puis on m’observe. Comme un entomologiste observe un insecte. On sait que mes catastrophes vont faire avancer la vérité.”

À tout cela s’ajoute les frasques du duo lors du tournage du film. Très amis dans la vie, ils ont fait tourner la tête de Francis Veber. “On était comme deux gamins avec un père gentil mais autoritaire”, a déjà déclaré Pierre Richard au sujet de ce tournage inoubliable. “On buvait en cachette dans la chambre, on sortait la nuit dès qu’il était endormi. On se moquait de lui parce qu’il faisait de la gym tous les matins et on se cachait derrière les vitres pour le regarder transpirer.” Résultat : le film est devenu culte. Chapeau !

Vidéo. “Je ne connais pas le deuil” : Gérard Depardieu se confie sur la mort de son fils Guillaume

A lire aussi :

>> Gérard Depardieu dans Sept à Huit : un véritable “régal” pour les internautes

>> Le duo Gérard Depardieu et Pierre Richard se retrouve 40 ans après “La Chèvre”

>> Gérard Depardieu/Pierre Richard : La drôle de naissance de leur duo légendaire !

Advertisement

About the author

admin

Leave a Comment