Advertisement

SANTÉ

attention aux gourmands et aux charlatans

Advertisement

attention aux gourmands et aux charlatans
Written by admin

Advertisement

On peut considérer comme charlatan celui qui propose des remèdes illusoires», explique Simon Schraub. STOCKAGE ADOBE

ENTRETIEN – Simon Schraub, professeur émérite de médecine et ancien administrateur de la Ligue nationale contre le cancer, expose les risques de dérives en matière de santé, et comment s’en prémunir.

Simon Schraub est l’auteur d’un livre et d’une thèse sur les risques inhérents aux médecines parallèles en cas de cancer.

LE FIGARO SANTÉ. – De quelle manière la Ligue nationale contre le cancer a-t-elle été amenée à prodiguer des conseils sur les risques de dérives en matière de bien-être et de santé ?

Simon SCHRAUB. – Jusqu’en 1998, la Ligue se préoccupait surtout de soutenir la recherche et les actions de prévention du cancer. Mais l’aide aux malades a pris une place de plus en plus importante. D’abord, avec un soutien psychologique, notamment par le biais de groupes de paroles. Puis les comités départementaux ont été démarchés par des personnes proposant toutes sortes de soins de bien-être. Il s’agissait donc pour la Ligue de définir ce qu’est une médecine complémentaire, d’en donner les limites et les risques, pour conseiller les comités départementaux qui accueillent et informent les malades et leurs proches.

Pour ces soins de santé proposés, la frontière entre charlatans et gourous est parfois…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 85% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ? Connectez-vous

Advertisement

About the author

admin

Leave a Comment