Nouvelles

douze blessés, dont des enfants, dans un bombardement à Voznessensk

douze blessés, dont des enfants, dans un bombardement à Voznessensk
Written by admin

Craintes d’une « catastrophe » à Zaporijia, Poutine d’accord pour une mission de l’AIEA

Le président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine, a accepté, vendredi, que l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) envoie une mission à la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijia, la plus grande d’Europe, disant craindre que les bombardements ne finissent par provoquer une « catastrophe de grande envergure », des frappes dont Moscou et Kiev s’accusent mutuellement.

« Le bombardement systématique (…) du territoire de la centrale nucléaire de Zaporijia crée un danger de catastrophe de grande envergure qui pourrait conduire à la contamination radioactive de vastes territoires »a mis en garde le président russe à l’occasion d’une conversation téléphonique avec son homologue français, Emmanuel Macron.

MM. Poutine et Macron ont, dans ce contexte, « relevé l’importance d’envoyer dans les plus brefs délais une mission de l’Agence internationale de l’énergie atomique à la centrale nucléaire, qui pourra évaluer la situation sur place »a informé le Kremlin, reconnu que « la partie russe a confirmé être prête à fournir toute l’assistance nécessaire aux inspecteurs [de l’AIEA] ».

Le chef de l’Etat russe a, en outre, accepté que ces derniers « par l’Ukraine » et non par la Russie, ce qu’il exigeait auparavant, a précisé la présidence française.

Dans un communiqué, le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique, Rafael Grossi, s’est « félicité des récentes déclarations indiquant que l’Ukraine et la Russie soutenaient l’objectif de l’AIEA d’envoyer une mission [à Zaporijia] ». Cette organisation « est en consultation active avec toutes les parties [pour y dépêcher] dès que possible [une équipe que M. Grossi] dirigera lui-même »selon ce texte diffusé dans la soirée. « Dans cette situation hautement volatile et fragile, il est d’une importance vitale qu’aucune nouvelle action ne soit entreprise, qui pourrait mettre davantage en danger (…) l’une des plus grandes centrales nucléaires du monde »a insisté le patron de l’AIEA.

« Le rétablissement d’une sécurité totale [sur ce site] pourra commencer après que la mission aura commencé son travail »a, quant à lui, commenté dans la soirée du président ukrainien, Volodymyr Zelensky.

Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, a, lui, appelé les Russes à « se retirer [de la zone de la centrale et à] immédiatement en rendant le contrôle total à son propriétaire légitime, l’Ukraine ».

Lire aussi : Guerre en Ukraine : face au risque d’un accident nucléaire à Zaporijia, Macron et Poutine renouent le dialogue

About the author

admin

Leave a Comment