SANTÉ

Gourdon. L’hôpital Jean Coulon en deuil

Gourdon.  L'hôpital Jean Coulon en deuil
Written by admin

Mercredi 17 août, à 15 h 30, en raison du décès accidentel du docteur Maxence Bourdet-Mathis, chef de service des urgences de l’hôpital Jean Coulon, survenu le 10 août dernier à l’âge de 54 ans, les personnels des urgences et de l’hôpital, le SAMU, les représentants de la gendarmerie, le maire de Gourdon et le président du Conseil de surveillance, les conseillers départementaux, se sont recueillis sur la pelouse de l’hôpital Jean Coulon au même instant qu’avaient lieu les obsèques de Maxence en l’église de Saint Justin de Levallois-Perret, en Seine St Denis.

Une grande émotion se lisait sur tous les visages, Maxence était plus qu’apprécié, il était adoré par toutes les personnes qui le côtoyaient.

Ses collègues du service des Urgences lui ont interprété ces quelques mots, remplis de tendresse : “Maxence, l’épicurien, ta gentillesse, ton empathie, ta bonté mais aussi ton humour et ta dérision, toujours le cœur sur la main, tu laisses un très grand vide”.

Maxence le motivateur, au dynamisme permanent, jovial, toujours avec sa doudoune, où son bureau paraissait plus le muséum d’histoire naturelle, cet homme original et génial provoquait une ambiance gaie, courtoise et plaisante autour de lui.

Lui qui mangeait la vie à pleine dent avec humour, avait dédié son existence au service de ses patients et ses collègues et améliorait le quotidien de toutes et tous.

Un diaporama le montrait souriant, la musique qui correspondait au ressenti qu’avaient ses amis et collègues qui étaient passés : Bohémian rhapsody de Queen, et Je viens te dire au-revoir de Gainsbourg.

Max-Olivier Bariot, directeur de l’hôpital, adresse ses pensées à sa femme et ses trois enfants et lui dédia un poème. La déléguée de l’ARS du Lot signifie une grande perte pour les services de santé.

Longtemps, sa personnalité sera présente dans les esprits, ce n’est qu’un au-revoir, bon voyage Maxence.

About the author

admin

Leave a Comment