Advertisement

Nouvelles

Guerre en Ukraine – Centrale de Zaporijia : “le monde est au bord d’une catastrophe nucléaire”, alerte Volodymyr Zelensky

Advertisement

Guerre en Ukraine - Centrale de Zaporijia : "le monde est au bord d'une catastrophe nucléaire", alerte Volodymyr Zelensky
Written by admin

Advertisement

Dans un tweet, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a assuré ce jeudi soir que “le monde est au bord d’une catastrophe nucléaire” en raison de l’occupation de la centrale nucléaire de Zaporijjia par les troupes russes.

La tension continue de monter autour de la centrale nucléaire de Zaporijia. Ce jeudi soir, Volodymyr Zelenski un averti que “le monde est au bord d’une catastrophe nucléaire” en raison de l’occupation du site par l’armée russe.

“Combien de temps faudra-t-il à la communauté mondiale pour répondre aux actions irresponsables et au chant nucléaire de la Russie ?”a continué le président ukrainien.

Le monde est au bord d’une catastrophe nucléaire en raison de l’occupation de la troisième plus grande centrale nucléaire du monde à Energodar, dans la région de Zaporizhzhia. Combien de temps faudra-t-il à la communauté mondiale pour répondre aux actions irresponsables et au chantage nucléaire de la Russie ? https://t.co/lGHlhALMqV

— Володимир Зеленський (@ZelenskyyUa) 18 août 2022

Russie et Ukraine s’accusent mutuellement de bombarder la centrale nucléaire, la plus grande d’Europe, depuis plusieurs jours. Selon Kiev, l’armée russe aurait déployé des “armes lourdes” dans et autour du site, ce que réfute Moscou.

A lire aussi :
Guerre en Ukraine : La Russie menace de fermer la centrale nucléaire de Zaporijjia “si les attaques de Kiev perdurent”

La Russie, de son côté, accuse Kiev de préparer “une provocation rémanente” sur place alors qu’Antonio Guterressecrétaire général de l’ONU, se trouve en Ukraine depuis ce mercredi. Selon Moscou, les forces ukrainiennes autorisées à tirer sur la centrale pour, par la suite, accuser la Russie d’avoir éliminé un accident nucléaire.

Comme Kiev et ses alliés concluants, Antonio Guterres s’est dit favorable à la démilitarisation des abords de la centrale nucléaire, que Moscou entend utiliser à son profit pour alimenter en électricité la péninsule de Crimée qu’elle a annexée en 2014.

A lire aussi :
Guerre en Ukraine : Explosions près d’une base aérienne russe de Sébastopol, en Crimée

A lire aussi :
Guerre en Ukraine : La Russie n’envisage le recours à l’arme nucléaire qu’en cas d'”urgence” ou comme mesure de “riposte”

Advertisement

About the author

admin

Leave a Comment