Advertisement

célébrité

Jura. La plus jeune candidate de “L’Amour est dans le pré” est jurassienne

Advertisement

Jura.  La plus jeune candidate de "L'Amour est dans le pré" est jurassienne
Written by admin

Advertisement

Du haut de ses 25 ans, elle est la plus jeune candidate de cette 17 e saison de L’amour est dans le pré. Sourire inébranlable (même lorsqu’elle pleure), enjouée, « sociable mais timide », Noémie est éleveuse de vaches allaitantes dans la région doloise*.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies et autres traceurs.

En cliquant sur « J’accepte »les cookies et autres traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus (plus d’informations).

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies »vous autorisez les dépôts de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données.
Gérer mes choix



Après une courte expérience d’aide-soignante, cette fille d’agriculteurs céréaliers a décidé, en 2020, de prendre les rênes de sa propre exploitation, non loin de la maison familiale. C’est là, dans le nord du Jura, que la première éleveuse animalière de la famille possède aujourd’hui un cheptel de 55 mères charolaises. « Je suis fière de me dire que je suis une fille de 25 ans et d’avoir une exploitation comme celle que j’ai », confie la jeune femme pour qui l’important dans la vie est d’« être au contact des bêtes » qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente ».

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies et autres traceurs.

En cliquant sur « J’accepte »les cookies et autres traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus (plus d’informations).

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies »vous autorisez les dépôts de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données.
Gérer mes choix



55 vaches allaitantes à elle seule

Aujourd’hui, après avoir « profité, voyagé et fait la fête », Noémie espère que L’amour est dans le pré lui permettra de trouver l’homme « drôle, costaud » – et avec de bons goûts en chaussures – avec qui elle fondera la famille dont elle rêve tant. Après avoir été inscrite à l’émission par ses amis, et après la diffusion de son portrait sur M6 en février, elle a découvert dans l’émission du lundi 22 août une boîte aux lettres remplie de réponses de potentiels prétendants. « Je n’aurais jamais cru avoir autant de courrier », s’étonnait alors la jolie blonde. De toutes les lettres, elle n’en aura gardé que quatre, guidée par la petite voix intérieure de « Nonoche », « mon moi fort ». Parmi ces quatre, Noémie a choisi d’inviter chez elle Romain et Gaël, tous deux rugbymen comme elle puisqu’elle joue à l’US Dole depuis 2014.

Trahison et harcèlement scolaire

Après quatre relations dont elle est sortie trompée, puis quatre ans de célibat, la jeune agricultrice trouvera-t-elle enfin chaussure à son pied ? Pour celle que Karine Lemarchand décrit comme un « rayon de soleil », l’émission faite en tout cas office de « bonne thérapie » et de baume au cœur et à l’estime de soi. « La Noémie d’avant, elle en a vécu pas mal », déplore la Jurassienne, qui a également été victime de harcèlement pendant ses années collège. « Mais Nonoche, elle espère trouver l’amour. »

*Dans un souci de confidentialité, la production de l’émission demande à ce que les lieux exacts de vie des candidats ne soient pas dévoilés.

Advertisement

About the author

admin

Leave a Comment