SANTÉ

la solitude serait mauvaise pour votre cœur

la solitude serait mauvaise pour votre cœur
Written by admin

Le sentiment de solitude et l’isolement social seraient dangereux pour le cœur, selon une étude récente. Ils augmenteraient le risque de développer des maladies cardiaques.

Comme l’affirmait l’ancienne Première ministre britannique, Theresa May, la solitude constitue “l’un des plus grands problèmes de santé publique de notre époque”. À terme, elle aurait un impact sur notre santé psychologique, mais aussi physique et notamment sur le cœur, à croire les conclusions d’une étude de l’American Heart Association.

D’après ses résultats, la solitude ou l’isolement augmenterait le risque d’environ 30 % de développer des maladies cardiaques. À noter qu’il est important de bien différencier les deux phénomènes. “Bien que l’isolement social et le sentiment de solitude soient liés, ce n’est pas la même chose”a tenu à rappeler Crystal Wiley Cené qui a dirigé l’étude. “Les individus peuvent mener une vie relativement isolée et ne pas se sentir seuls, et inversement, les personnes ayant de nombreux contacts sociaux peuvent encore ressentir la solitude”at-elle expliqué.

Concrètement, en analysant les résultats de recherches publiés jusqu’en juillet 2021, les chercheurs se sont aperçus que le risque d’AVC augmentait de 32 % et celui de crise cardiaque de 29 % chez les personnes seules. Un constat alarmant qui devrait pousser les acteurs de la médecine à prendre des mesures adaptées.

VIDÉO – Carnet de Santé – Dr Christian Recchia : “Ces quatre points vont vous sauver des maladies cardiovasculaires”

Adopter des mesures en urgence

“Il est urgent d’élaborer, de mettre en œuvre et d’évaluer des programmes et des stratégies pour réduire les effets négatifs de l’isolement social et de la solitude sur la santé cardiovasculaire et cérébrale, en particulier pour les populations à risque”a ajouté le Dr Céné tout en tentant d’apporter une solution concrète.

“Les cliniciens devaient demander aux patients la fréquence de leur activité sociale et s’ils sont satisfaits de leur niveau d’interactions avec leurs amis et leur famille. Ils devaient ensuite être prêts à orienter les personnes isolées socialement ou seules – en particulier qui ont des antécédents de maladie cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral – vers des ressources communautaires pour les aider à se connecter avec les autres.

Le risque d’isolement social augmente avec l’âge en raison de facteurs liés à la vie, comme le veuvage et la retraite. Cependant, les jeunes adultes ne sont pas épargnés. Selon une enquête récente de l’Université de Harvard, la génération Z (les personnes âgées de 18 à 22 ans) est décrite comme celle la plus solitaire. L’isolement et la solitude augmentent chez les jeunes adultes peuvent être attribués à une utilisation accrue des réseaux sociaux et donc à une faible participation à des activités en personne.

VIDÉO – Un suédois sauvé d’une crise cardiaque grâce à un drone

About the author

admin

Leave a Comment