SANTÉ

La télévision augmente le risque de démence

La télévision augmente le risque de démence
Written by admin

Le cerveau doit être stimulé, et de nombreuses situations s’y prêtent, y comprennent celles qui paraissent non intellectuelles 354216783/dodotone – stock.adobe.com

Tous les écrans ne sont pas à traiter de la même façon, constatent les chercheurs.

Qui imaginerait en s’installant dans son canapé pour suivre un bon film, une série à succès ou un reportage dépaysant qu’il travaille contre son propre intérêt à long terme ? Ou une étude publiée lundi dans les PNAS (Comptes rendus de l’académie américaine des sciences) indique une relation directe entre le temps passé devant le petit écran et un risque accru de développer une démence, passé 60 ans.

La communauté scientifique a déjà montré que la sédentarité, c’est-à-dire une activité physique très faible voire nulle, favorise et accélère l’apparition de démences telles que la maladie d’Alzheimer. Et quelle situation plus sédentaire peut-on imaginer que de rester assis plusieurs heures devant un écran ? Mais des chercheurs de l’Université d’Arizona s’interrogeaient sur l’impact potentiel de l’interaction avec l’écran en question. Les écrans de télévision ou d’ordinateur sont-ils à traiter de la même façon ? Pour mener leur étude, ils ont pu s’appuyer sur les données d’une vaste cohorte britannique…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 76% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ? Connectez-vous

About the author

admin

Leave a Comment