Advertisement

Nouvelles

Le président tunisien reçoit le chef du polisario à Tunis

Advertisement

Le président tunisien reçoit le chef du polisario à Tunis
Written by admin

Advertisement

Ceux qui en doutaient en sont maintenant convaincus. La Tunisie de Kais Saied s’est totalement jetée dans les bras de l’Algérie.

Après plusieurs actes d’hostilité, dont celui de l’abstention au conseil de sécurité, voici que le président tunisien reçoit le chef du polisario Brahim Ghali, qu’il a lui-même invité au forum de coopération Japon-Afrique, contre l’ Avis du Japon.

Non seulement il l’a invité, mais comme pour bien marquer le coup, il s’est déplacé en personne à l’aéroport pour l’accueillir. La prochaine étape pourrait être, et il ne faudra pas s’en étonner, la reconnaissance officielle.

Voici le communiqué diffusé par le ministère des Affaires étrangères et relayé par l’agence MAP :

« Après avoir multiplié récemment les positions et actes négatifs à l’égard du royaume du Maroc et de ses intérêts supérieurs, l’attitude de la Tunisie dans le cadre du processus de la TICAD (forum de coopération Japon-Afrique) vient confirmer de manière son hostilité flagrante.

« En effet, la Tunisie, contre l’avis du Japon et en violation du processus de préparation et des règles définies, a décidé unilatéralement d’inviter l’entité séparatiste.

« L’accueil réservé par le chef de l’État tunisien au chef de la milice séparatiste, est un acte grave et inédit, qui heurte profondément les sentiments du peuple marocain et de ses forces vives.

« Face à cette attitude hostile et préjudiciable aux relations fraternelles que les deux pays ont toujours entretenues, le royaume du Maroc a décidé :

-de ne pas participer au 8eme sommet de la TICAD qui se tient en Tunisie les 27 et 28 aout courant ; et de

-rappeler immédiatement en consultation l’ambassadeur de Sa Majesté le Roi à Tunis.

« Cette décision n’affecte en rien les liens forts et intacts entre les peuples marocain et tunisien, qui sont liés par une histoire commune et un destin partagé.

« Elle ne remet pas en cause non plus l’attachement du royaume du Maroc aux intérêts de l’Afrique et a son action au sein de l’union africaine, ni ne remet en cause l’engagement du royaume au sein de la TICAD » .

RB

Le 26 août 2022 à 19h54

Modifié le 26 août 2022 à 20h14

Advertisement

About the author

admin

Leave a Comment