Advertisement

SANTÉ

Le régime carnivore est tendance sur TikTok, mais ne vous laissez pas avoir : c’est extrêmement dangereux

Advertisement

Le régime carnivore est tendance sur TikTok, mais ne vous laissez pas avoir : c'est extrêmement dangereux
Written by admin

Advertisement

Le régime carnivore est tendance sur TikTok, mais ne vous laissez pas avoir : c’est extrêmement dangereux

Crédit : Getty

De l’époque des sites pro-ana (pro-anorexie) aux dérives des réseaux sociaux, Internet a toujours été une réparation à mauvaises idées lorsqu’il s’agit de trouver l’inspiration pour une perte de poids. Aujourd’hui, c’est sur TikTok que naissent des tendances dangereuses. Et parmi les plus tristement populaires du moment, on retrouve le mouvement “Animal Based”, ou régime carnivore. Soit l’art de se nourrir exclusivement de produits pour animaux.

Les végétariens consomment régulièrement des vagues de critiques, les végétaliens encore plus. Un peu partout dans le monde, et particulièrement en France, pays du boeuf bourguignon et de la blanquette, nombreux sont ceux qui ont du mal à imaginer un repas sans viande. Mais il existe également des personnes qui ne consomment que de la viande, des œufs, des produits laitiers. Pas de fruits ou de légumes, pas de céréales… Cela peut paraître bizarre, et pourtant, ce régime carnivore, ou “Animal Based” en anglais, est promu par des comptes qui font des milliers de vues sur TikTok, en dépit des dangers que cette forme d’alimentation représente.

Vidéo. “Ils sont considérés comme les ennemis de la perte de poids pourtant ils sont essentiels”

Régime carnivore : de la viande, de la viande et encore de la viande

Sur TikTok, les comptes qui font la promo du régime carnivore sont nombreux, mais nous ne les citerons pas ici pour ne pas leur faire de promotion. On y retrouve des recettes en tout genre, et notamment une recette de “soupe carnivore” réalisée à base de viande hachée, de cream cheese et de lait. Des hommes et des femmes répètent que “les légumes sont de l’arnaque”, que “les fibres ne servent à rien”, et expliquent manger “entre 800 grammes et 1,5 kilo de viande par jour”. Quelques fruits de temps en temps, pas le moindre légume à l’horizon. De quoi faire frémir tous les nutritionnistes de la planète. Et pourtant, ce régime a été promu par un célèbre médecin américain, le Dr Paul Saladino… Egalement connu pour avoir développé une gamme de compléments alimentaires pour accompagner son programme. Sur son compte Instagram, torse-nu, il n’hésite pas à clamer que les vegans sont des menteurs, que l’agriculture nécessaire à une alimentation végétarienne est plus polluante que celle nécessaire à un régime carnivore, et que les plantes ne contiennent pas d’antioxydants. Autant d’affirmations qui ont été réfutées par de nombreux spécialistes.

D’autant qu’elle se base sur une fausse préconception : celle que l’alimentation carnivore serait celle de nos ancêtres préhistoriques. Les plantes y sont souvent décrites comme des aliments toxiques, et les adeptes de cette mouvance l’affirment : les hommes préhistoriques ne mangeaient que de la viande et s’en sortaient très bien. Cette affirmation en elle-même est largement contestée par les scientifiques comme les historiens, qui affirment que trouver la viande à l’époque préhistorique n’était pas si facile, et que ces derniers se nourrissaient également, voire essentiellement de plantes : fruits, légumes et autres racines, sensiblement plus accessibles au quotidien.

Une alimentation dangereuse pour la santé

Mais au-delà de l’alimentation, c’est une désinformation sérieuse liée à “l’alimentation carnivore” qui inquiète les spécialistes de la santé. Les adeptes du régime carnivore affirment en effet que c’est la meilleure solution pour perdre du poids, prendre du muscle, améliorer l’aspect de leur peau, leur transit… Ce qui peut être vrai sur le court terme, mais pas nécessairement sur le long terme. De nombreuses études ont prouvé que les vitamines et les fibres enrichies par les fruits, les légumes et les féculents étaient essentiels à une bonne digestion, une bonne assimilation des protéines, et une bonne santé, sous peine de développer un certain nombre de carences. Au contraire, la consommation de viande (et plus particulièrement de viande rouge) en grande quantité a été mise en cause et pourrait être responsable de problèmes cardiovasculaires, accélérerait le vieillissement de l’organisme, et pourrait même créer un terrain favorable au développement de cancers .

Outre son côté hautement restrictif, que l’on pourrait comparer à celui d’une mono-diète, le régime carnivore peut entraîner des problèmes à différents niveaux, à commencer par le transit. Mais contre la constipation, les adeptes de ce régime ont la solution : ils usent (et abusent) des laxatifs, souvent utilisés dans le cadre de régimes dangereux. Sur le site de la clinique de Cleveland, la médecin-diététicienne Kate Patton va même plus loin en déconseillant absolument ce régime “en particulier si vous souffrez de problèmes chroniques tels que de l’hypertension, un haut cholestérol, un passif de crise cardiaque, de problème cardiaque ou d’AVC, ou encore si vous avez des problèmes de digestion.”

Le spécialiste l’affirme : le régime carnivore est riche en graisses saturées et fait grimper le taux de mauvais cholestérol, mais peut aussi entraîner des problèmes au niveau des reins en raison de sa forte teneur en sodium. Si elle confirme que ce genre d’alimentation va entraîner une perte de poids, puisque le corps n’aura d’autre choix que de piocher dans ses réserves de gras pour avoir de l’énergie, elle l’affirme : “Pour moi, ce n’est pas un programme recommandable.”

Un avis partagé par Anne-Laure Laratte, diététicienne-nutritionniste, qui affirme : “Le cerveau et les muscles sont gluco-dépendants, ils ont besoin de glucides. Hors les viandes et produits laitiers n’en apportent pas énormément, voire aucun pour les viandes. Difficile d’être en bonne santé dans ces conditions.” Le spécialiste français évoque également différents problèmes de santé qui peuvent se développer : “Le scorbut est un exemple. Des problèmes rénaux, en cas d’excès de protéines aussi. Normalement, on a besoin de 0,8 à 1g de protéines par kilo de corps. Au-delà de 1,5g/kg de corps, des problèmes rénaux peuvent apparaître. Une insuffisance rénale, notamment car les protéines sont de grosses molécules à filtrer. Sans oublier les cancers digestifs en cas d’excès de viande rouge.. .”

Vidéo. “Vous allez perdre des kilos très rapidement mais ça va être terrible pour votre système digestif”

“Je pensais avoir trouvé le régime miracle, j’ai commencé à perdre mes dents”

Amanda (prénom changé pour des raisons d’anonymat), est une Américaine de 28 ans, tombée dans le piège du régime carnivore. “Je suis tombée sur les premières vidéos il y a près d’un an. La promesse était encore plus alléchante que celles de tous les régimes express que j’ai pu faire par le passé. En ne mangeant que des produits animaux, les adeptes annonçaient avoir perdu plusieurs dizaines de kilos dans l’espace de quelques mois.”

La jeune femme ne s’est pas méfiée, car les bienfaits de protéines ont toujours été vantés dans le cadre de pertes de poids. “Que ce soit le régime Dukan ou le régime hyper-protéiné, il y a plein de régimes ou les protéines animales sont présentés comme l’aliment idéal pour arriver rapidement à satiété, sans faire le plein de calories. Alors je me suis dit : pourquoi pas ! Et effectivement, dès la fin de la première semaine, ma perte de poids était déjà bien amorcée avec 3 kilos de moins sur la balance.” Pourtant, n’importe quel médecin vous le dira : 3 kilos en une semaine, c’est trop. Une perte de poids saine et durable implique de perdre environ un kilo par semaine, souvent moins, mais certainement pas plus, sous peine de mettre sa santé en danger.

L’objectif d’Amanda, perdre 15 kilos, a été rempli en six semaines, et la jeune femme était aux anges. “Je ne me sentais pas en forme, j’étais fatiguée tout le temps, comme au ralenti. Je n’avais pas faim, mais je n’avais pas d’énergie.” C’est normal : sans sucre ni vitamines, son corps ne recevait pas les nutriments nécessaires pour fonctionner correctement, et les effets se font rapidement sentir. “Au bout de deux mois, j’ai commencé à avoir mal aux gencives. Un jour, une de mes dents s’est déchaussée. J’étais en panique. Mon dentiste ne s’est pas transmis ce qu’il se transmet jusqu’à ce que l’on évoque mon alimentation.” Fortement carencée en acide ascorbique, Amanda avait attrapé le scorbut, une maladie devenue extrêmement rare dont les conséquences peuvent être terribles.

Aujourd’hui, elle a retrouvé une alimentation normale, et sans surprise : “J’ai repris du poids, mais sans le moindre regret. Mes analyses de sang prouvent que je suis en meilleure santé qu’à l’époque où je ne me nourrissais que de viande, et j’ai retrouvé de l’énergie. Je pense que j’aurais pu y laisser ma santé si je n’avais pas eu cette alerte de mon dentiste.” La preuve qu’il faut toujours écouter son corps plutôt que les discours commerciaux.

A lire aussi

>> Enfants au régime : “J’avais 8 ou 9 ans quand ma mère a décrété que j’étais trop grosse et devait manger moins”

>> “Perdez 5kg avant l’été !” : arrêtez de vous faire berner par les régimes express, c’est de l’arnaque

>> Prêtes à tout pour maigrir : “Je mangeais du coton et je me faisais vomir en buvant du café salé”

Advertisement

About the author

admin

Leave a Comment