SANTÉ

le rythme des injections en hausse constante au centre de vaccination de Paris

le rythme des injections en hausse constante au centre de vaccination de Paris
Written by admin

Publié

Mis à jour

Article rédigé par

Ouvert en juillet, le vaccinodrome du 13e arrondissement de Paris peut désormais vacciner plus de 1 000 personnes par semaine et devrait encore augmenter le nombre d’injections.

Alors que l’Île-de-France est la région la plus touchée par la variole du singe, avec 895 cas annulés par Santé Publique France le 11 août 2022, il reste difficile de trouver un créneau pour se faire vacciner. Nicolas, candidat à la vaccination, le confirme : “J’avais déjà regardé les disponibilités, mais il n’y avait rien avant plusieurs mois.”

C’est pourquoi la Mairie de Paris a ouvert, le 26 juillet 2022, un centre dédié, dans le 13e arrondissement. Une vingtaine de soignants y travaillent et les candidats à la vaccination affluent. Ouvrir ce centre en plein été, “c’était une jauge, confie Anne Souyris, adjointe à la maire de Paris en charge de la Santé. On est passé en quelques semaines de 1 000 à 3 000 vaccinations dans ce centre et j’espère qu’on va continuer dans ce sens-là.” Des étudiants en médecine ont été appelés en renfort au mois d’août et le centre devrait encore augmenter ses effectifs en septembre.

La directrice générale adjointe de l’ARS d’Île-de-France explique que la région parisienne est la plus touchée et que c’est aussi là que se concentrent les besoins. “80 000 à 130 000 personnes y sont distribuées comme prioritaires” pour la vaccination : les homosexuels à partenaires multiples, les travailleurs du sexe et les soignants au contact direct des malades.

Mais les associations de défense des droits LGBT s’inquiètent. Pour le moment, seulement 30 000 personnes ont été vaccinées au niveau national. Si le rythme reste le même, il faudrait attendre la fin de l’année pour que toutes les personnes prioritaires aient reçu une première injection.

About the author

admin

Leave a Comment