célébrité

Les traîtres – “Il y a une limite à ne pas dépasser”, “Arrêtez”, “Pas normal à la TV” : une épreuve de l’émission d’M6 passe très mal auprès des twittos

Les traîtres - "Il y a une limite à ne pas dépasser", "Arrêtez", "Pas normal à la TV" : une épreuve de l'émission d'M6 passe très mal auprès des twittos
Written by admin

Capture écran M6 direct/Les traîtres

“En roue libre sur M6 ?”, c’est ce que les internautes ont dénoncé ce mercredi soir sur twitter. Alors qu’ils découvraient le nouveau jeu de la chaîne, “Les traîtres : seront-ils démasqués ?”, ceux-ci ont été choqués par une épreuve, à laquelle ont notamment participé Clémence Castel et Elsa Esnoult.

Ce mercredi 17 août 2022, M6 lançait “Les traîtres : seront-ils démasqués ?”. Ce jeu de “manipulation et de trahison” inspiré du célèbre Loup-garou et présenté par Eric Antoine, réunit quatorze personnalités. Parmi elles : l’ex Miss France Delphine Wespiser, l’actrice et chanteuse Elsa Esnoult, le comédien Martin Lamotte, l’ancien nageur Camille Lacourt, l’écrivain Bernard Weber, le champion du monde de judo David Douillet et sa compagnie Vanessa, l’ex candidate de Koh-Lanta Clémence Castel ou encore le Youtubeur Just Riadh. Pendant six jours, ces candidats vont devoir se dépasser physiquement et psychologiquement, en relevant des défis sportifs, bravant leurs peurs, résolvant des énigmes etc.

Mais parmi eux se cachent trois joueurs désignés par la production comme “les traîtres”. Le soir après les épreuves, ces dernières ont la possibilité d’éliminer un candidat “loyal”, qui doit quitter le château dans la nuit. Les fidèles doivent ensuite tenter d’éjecter les traîtres un à un, dans le cadre des cérémonies de la table ronde. Grâce aux épreuves de la journée, les candidats peuvent cependant espérer remporter une immunité pour le conseil du soir. Au terme des six jours de jeu, le vainqueur de l’émission gagnera 40 000 euros qui atterriront dans la caisse de l’association qu’il défendra.

Sur twitter, cette nouvelle émission a été abondamment commentée dès le début de la soirée. Si l’ambiance cinématographique du jeu et ses règles audacieuses ont révélé la curiosité, une première déception a été révélée dès les premières minutes : en effet, la production a choisi de révéler immédiatement aux téléspectateurs l’identité des trois traitres, là où certains auraient souhaité ne pas les connaître. C’est Vanessa l’épouse de David Douillet, Clémence Castel et Just Riadh qui ont été jugés les plus aptes à remplir ce rôle par Eric Antoine, qui s’est entretenu avec chacun d’entre eux. Sur twitter, beaucoup ont regretté de ne pas pouvoir enquêter comme les candidats. Certains ont même démontré que cela ôtait tout intérêt au programme…

Une épreuve morbide

Ceux qui sont restés devant leur écran ont ensuite pu découvrir le nom du premier “loyal” éliminé par les traitres, après leur réunion nocturne dans le donjon. Camille Lacourt a été poussée vers la sortie, Just Riadh l’estimant être un trop bon enquêteur. Après avoir constaté son absence au réveil, les treize candidats encore en poux se sont de nouveaux mesurés à des épreuves. Cette fois-ci, ils doivent par les équipes affronter trois sortes de peur : celles de l’inconnu, du vide et de l’enfermement.

Clémence Castel, Elsa Esnoult, Bernard Werber et Just Riadh se sont vu attribuer ce dernier défi. Les quatre personnalités ont pour ce faire dû se faire “enterrer vivants” : ils ont ainsi dû s’allonger dans un cercueil en bois, qui a ensuite été refermé, cloué plusieurs fois puis recouvert de terre. Une situation qui a fait fortement paniquer Elsa Esnoult, qui a affirmé qu’il s’agissait des “pires secondes de sa vie”. Même Clémence, connue pour son courage, a perdu ses moyens. “En général, j’ai un mental de compétitrice, mais toutes mes certitudes s’envolent face à ce qu’on va devoir affronter”, at-elle lancé.

Sur twitter, cette épreuve a été jugée de mauvais goût. Beaucoup d’utilisateurs du réseau social ont démontré que la production avait dépassé les bornes, tant la situation est angoissante. Preuve qu’en abordant le thème de la mort, ce défi a touché l’un des plus gros tabous de notre société… Beaucoup ont aussi regretté que les équipes ne soient pas du tout logées à la même enseigne : pendant que les premiers se développer enterrer vivants, les autres devaient sauter dans le vide (pas très haut) ou tout faire pour empêcher leurs camarades d’entrer dans une cabane…

About the author

admin

Leave a Comment