Nouvelles

L’état de santé de Vladmir Poutine se “détériorerait fortement” selon des sources, au point que le Kremlin utiliserait des doublures pour certaines apparitions publiques

L'état de santé de Vladmir Poutine se "détériorerait fortement" selon des sources, au point que le Kremlin utiliserait des doublures pour certaines apparitions publiques
Written by admin

Deepfakes, doublures, restrictions anti-Covid… tous les moyens seraient bons pour éviter à Vladimir Poutine d’apparaître en public, alors que son état de santé se “détériorerait fortement” selon un canal Telegram russe d’opposition.

Depuis le début de l’invasion russe en Ukraine, nombreuses sont les rumeurs autour de l’état de santé de Vladimir Poutine. Certaines sources affirment que le Président russe souffrirait d’un cancer pour lequel il subirait régulièrement des opérations médicales, d’autres qu’il souffrirait de la maladie de Parkinson…

L’une des sources principales de ces informations est le canal Telegram russe d’opposition General SVR, suivi par près de 200 000 personnes, que le Kremlin cherche à fermer alors que tout média contredisant la ligne gouvernementale est interdite en Russie. Selon ce canal, l’entourage de Vladimir Poutine se prépare à faire face à une “forte dégradée” de son état de santé et de voiture ce dernier “ne pourra plus tenir personnellement des réunions et participer à de grands événements”.

Doublures et deepfakes

Au point que le président russe se servirait du prétexte de la résurgence de la pandémie pour éviter un bon nombre de réunions en présentiel et y participer en visioconférence. Y participez ? Pas vraiment selon le canal Telegram General SVR, qui affirme que “les trois derniers réunions” du président avec les chefs des entités constitutives de la Fédération de Russie se sont tenues au format vidéo en utilisant la technologie Deepfake sans la participation personnelle de Poutine“.

Le Deepfake étant une technologie permettant de reproduire numériquement un visage à la perfection, ses expressions, ses mimiques et permet de faire dire à quelqu’un ce qu’il n’a jamais dit. Des médias russes avaient notamment déjà utilisé cette technique pour réaliser une vidéo où un faux Volodymyr Zelensky demandait à son peuple de déposer les armes. “Ce sont loin d’être les premiers cas”d’utilisation de Deepfake par le Kremlin pour remplacer Poutine, affirme le canal Telegram.

« L’aggravation de la situation épidémiologique permet à Poutine de s’isoler dans le fameux « bunker » et de diriger le pays à distance », poursuite général SVR. Le gouvernement russe aurait même parfois utilisé des “doublures du président” et aurait dû “expérimenté même des apparitions publiques”.

About the author

admin

Leave a Comment