Advertisement

SANTÉ

Mycose des ongles : causes, traitements et préventions.

Advertisement

Presse Santé
Written by admin

Advertisement

Un ongle fissuré ou cassant, jauni ou bruni, épais ou durci… Il est généralement facile de repérer les symptômes de la mycose des ongles. Au début, l’onychomycose, son nom scientifique, est souvent indolore. Mais à mesure que l’infection se développe, elle peut être douloureuse au point qu’il peut être difficile de porter des chaussures. Aux phases suivantes, la maladie fongique peut être plus résistante aux différents soins. Mais d’où vient-elle ? Comment s’en débarrasser définitivement ? Et quoi en sont les préventions ? Réponses dans l’article.

Mycoses des ongles : D’où résident-elles ?

Des champignons invisibles à l’œil nu sont les seuls responsables de la mycose des ongles. Il existe diverses manières d’être contracté par cette maladie fongique :

  • Le contact cutané avec les objets personnels des autres, comme les serviettes ou les coupe-ongles.
  • Le contact cutané avec des milieux fertiles pour les champignons, notamment les zones humides comme le sauna, les vestiaires et les bords de piscine.
  • Le contact cutané avec une personne qui a une mycose des ongles de pieds ou une mycose des ongles des mains.
  • Un ongle ou une peau fissurée.
  • Le port de chaussures ou chaussettes moites.

Il est bon de noter que n’importe qui peut attraper la mycose des ongles. Seulement, certaines sont plus susceptibles d’en contracter, notamment :

  • Ceux qui ont subi récemment une greffe d’organe.
  • Ceux qui souffrent de maladies auto-immunes ou chroniques, comme le VIH, le psoriasis, le diabète ou le cancer.
  • Ceux qui ont un ongle blessé ou une infection fongique existante.
  • Ceux qui ont une mauvaise circulation sanguine.
  • Ceux qui vivent dans un endroit où le climat est à la fois chaud et humide.
  • Les seniors.
  • Les personnes qui sont toujours stressées.
  • Ceux qui suivent un traitement antibiotique.
  • Les femmes qui consomment des pilules contraceptives.

Mycoses des ongles : quels sont les différents traitements ?

En fonction de la gravité de l’infection, il existe un traitement approprié :

— Mycose des ongles : traitement naturel :

Si le cas est bénin, les remèdes naturels peuvent être une excellente option pour soigner la mycose des ongles. L’un des plus efficaces est le mélange d’huiles essentielles d’arbre de thé et de germe de blé. Si l’infection récidive, on utilise une potion composée d’huiles végétales de l’arbre de thé, lavande, aspic et cèdre.

En ce qui concerne la posologie, il faut appliquer directement deux ou trois gouttes du remède sur la partie infectée. On répète le geste une fois tous les jours jusqu’à ce que la mycose disparaisse complètement. Le traitement peut durer longtemps, parfois, il peut prendre jusqu’à plus d’un an.

— Les vernis à ongles antifongiques :

Cette solution est aussi destinée aux personnes atteintes, dont l’infection est encore au premier stade. Les vernis à ongles antifongiques conseillés sont entre autres le tavaborole, l’éfinaconazole, le ciclopirox et l’amorolfine. Sachant que les deux derniers sont les plus usuels contre la mycose des ongles et le développement des champignons. Ils suivent la même posologie que les remèdes naturels.

— Les traitements oraux :

Si le cas est modéré ou grave, les traitements oraux sont nécessaires. Il est conseillé de les combiner avec les solutions citées précédemment pour garantir une grande efficacité.

Les médicaments oraux les plus courants pour empêcher la croissance des champignons des ongles sont le terbinafine, l’itraconazole, la griséofulvine et le fluconazole. Ils sont prouvés très efficaces pour guérir de la mycose des ongles. Cependant, ils peuvent produire des effets indésirables graves à l’étape de l’insuffisance cardiaque et hépatique. C’est la raison pour laquelle l’accompagnement d’un médecin est nécessaire pendant le traitement.

— Le retrait des ongles

Dans le cas où la personne infectée ne répond pas positivement aux autres traitements contre la mycose des ongles, cette option devient nécessaire. Il s’agit de retirer chirurgicalement l’ongle infecté ou d’appliquer un produit pour lui permettre de tomber tout seul.

En outre, il est bon de souligner que cette technique de soin se distingue du traitement podiatrique qui consiste à amincir les ongles épais. Ce dernier est en effet une solution pour améliorer l’esthétique de la zone infectée, mais aussi pour réduire les quantités des petits organismes responsables de la mycose.

— Mycose des ongles : traitement au laser

Sans aucun doute, il s’agit de la réponse à la question « comment soigner une mycose des ongles de pieds rapidement ? » En effet, c’est un traitement rapide, mais aussi sûr et efficace. Il est néanmoins réservé aux personnes qui ne souhaitent pas perdre leurs ongles et qui présentent une tolérance aux médicaments contre la mycose. Il sert à appliquer le laser sur la zone infectée pour en finir avec les champignons et freiner le développement de l’infection.

Quels sont les bons gestes à adopter pour les prévenir ?

Vous pouvez éviter d’être contractée par la mycose des ongles en adoptant les bonnes habitudes au quotidien :

  • La prescription de tous les accessoires de soins (limes, coupe-ongles, etc.) est primordiale avant et après utilisation.
  • En cas d’infection, les sous-vêtements portés doivent être stérilisés. Il faut notamment les bouillir.
  • Les ongles doivent être toujours propres et garder courts.
  • Éviter les vernis à ongles sujets aux champignons.
  • Après avoir lavé les mains ou les pieds, il est crucial de bien se sécher en n’oubliant pas les espaces entre les doigts et les orteils.
  • Il faut se servir d’une serviette propre chaque jour. Éviter d’utiliser celle qui appartient à une autre personne.
  • Porter toujours des chaussettes propres. Les modèles en coton sont à privilégier.
  • Éviter les chaussures et les collants serrés.
  • Les sandales sont requises dans les zones humides, surtout les saunas, hammams, piscines.
  • Adoptez une alimentation variée et privilégiez les aliments riches en probiotiques.

* Presse Santé s’efforce de transmettre la connaissance santé dans une langue accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations ne peuvent remplacer l’avis d’un professionnel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

Advertisement

About the author

admin

Leave a Comment