Advertisement

célébrité

On a vu le premier épisode de la nouvelle saison et c’est un show Ladesou !

Advertisement

On a vu le premier épisode de la nouvelle saison et c'est un show Ladesou !
Written by admin

Advertisement

Chantal Ladesou pourrait lire la recette du bœuf bourguignon, réciter sa liste de courses ou déclamer les communes du Lot-et-Garonne dans l’ordre alphabétique qu’elle n’en serait pas moins hilarante. Elle a ce talent rare de transformer la phrase la plus banale en réplique comique. Cet effet Ladesou se déroule dans le premier épisode de la quatrième saison de Masque Chanteur diffusé ce mardi sur TF1 et que 20 minutes à découvrir en avant-première.

L’humoriste a rejoint le jury de cette émission aux côtés de Kev Adams, qui rempile, et des autres nouvelles recrues, Jeff Panacloc et Vitaa. Force est de constater que ce coup d’envoi est un festival Ladesou. Qu’elle fasse mine de découvrir les règles, se met à entonner Avant toi, le tube de Slimane et sa voisine ou crie au public « Arrêtez d’applaudir, j’entends pas Combal ! », difficile de résister à ses facéties.

« On fait “Mask Singer” et il y a “Chantal Singer” »

« Il y a deux émissions qui se font en même temps, fini d’ailleurs par plaisanter l’animateur. Vitaa, Kev, Jeff et moi, en fait Masque Chanteur. Après, il y a Chantal Chanteur. Chantal fait sa petite enquête de son côté, elle fait sa petite émission. » Si elle fait mouche à chaque fois qu’elle ouvre la bouche, ses capacités de déduction laissent à désirer. Face à un personnage masqué au chant impressionnant, elle lance : « Je pense à Booder… » Réponse de l’animateur : « Pardon Chantal, mais tu as laissé un retour son quand il chantait ? » Régulièrement gentiment à côté de la plaque, l’humoriste tombe dans le mille pour défendre les rires.

Tout familial soit le jeu, Jeff Panacloc, lui, n’a pas remisé son humour trivial. « Il n’y a aucune personnalité qui se cache dans Jean-Marc », prévient Camille Combal lors des présentations. « Y’a juste son bras dans mon cul », rebondit la marionnette qui lâche cependant ses grivoiseries avec parcimonie au cours de la soirée. Il faut dire que le ventriloque s’investit particulièrement dans sa mission d’investigation et semble redoutable pour reconnaître la voix.

Le bon goût du mauvais goût

Les règles du jeu n’ont évidemment pas changé et il s’agit toujours d’essayer de deviner qui chante sous des déguisements exubérants. Parmi les six en lice lors de ce premier épisode, un grand bonhomme de pain d’épices, un éléphant pompier ou encore – nos deux préférés – un immense bébé potelé et un dalmatien drag-queen.

Ce dernier personnage, crinière rose imposante, bottes fuchsia, mini-jupe et corset violets fait le show. Celui ou celle qui se cache sous la tenue se démène pour incarner le personnage dans sa dimension canine mais aussi sexy, glamour mais aussi un peu vulgaire. Cela a le bon goût du mauvais goût et c’est là aussi très drôle. On se réjouit aussi de voir, le temps de sa prestation, le dalmatien entouré sur scène de Paloma, gagnante de Drag Race France et de l’une de ses dauphines, La Grande Dame – Cookie Kunty, Nomai, Sublyme et Norma Bell, les figures de la scène drag parisienne sont aussi là.

De la fraîcheur

Deux personnalités sont démasquées au cours de ce premier épisode et sur une quasi certitude d’en avoir déjà identifié deux ou trois autres. Mais il y a de quoi faire : entre les candidats « traditionnels », les deux stars internationales et autres invités spéciaux le temps d’un prime, il en reste en tout saisir à découvrir ces prochains mardis.

Verdict définitif ? Le renouvellement du jury redonne de la fraîcheur à une mécanique rodée. Camille Combal gère toujours aussi bien ses réparties et l’impression persiste après le visionnage d’avoir vu un épisode plus drôle que ceux des saisons passées. Cette magie reçue-t-elle d’opérer à la longue ? Une fois qu’on aura une idée assez précise de qui se cache sous les masques, l’humour suffira-t-il à compenser la baisse de suspense ? Ce sera là le principal défi à relever. L’effet Ladesou devrait être d’autant plus précieux.

Advertisement

About the author

admin

Leave a Comment