SANTÉ

Testé positif au Covid-19 et à la variole du singe, il apprend à être atteint du sida à l’hôpital

Testé positif au Covid-19 et à la variole du singe, il apprend à être atteint du sida à l'hôpital
Written by admin

Un Italien de 36 ans, revenant d’un voyage en Espagne, présentait des symptômes du coronavirus et du monkeypox, pour lesquels il s’est révélé positif. Les médecins ont également découvert qu’il était atteint du VIH.

Mauvaise journée pour cet homme de 36 ans. À l’hôpital pour des symptômes de Covid-19 et de variole du singe, dont il était atteint, cet Italien s’est également révélé positif au VIH. C’est la première fois qu’un tel cas est documenté dans la littérature scientifique. L’histoire a été rapportée par la revue scientifique Journal of Infection le 19 août et relayée par Le Parisien.

Forte fièvre, vésicules douloureuses et boutons

Les faits se sont déroulés au début du mois de juillet. L’homme, neuf jours après un séjour en Espagne du 16 au 20 juin, indique avoir souffert de forte fièvre atteignant jusqu’à 39,5 °C, de fatigue et de maux de gorge. Sans surprise, il est testé positif au Covid-19 le 2 juillet. Il a été infecté par la variante Omicron BA.5.1.

Le même jour, des boutons sont apparus sur son bras gauche. Dès le lendemain, soit le 3 juillet dernier, de petites vésicules douloureuses, c’est-à-dire une lésion de la peau se présentant sous la forme de boursouflures, recouvraient de nombreuses parties de son corps.

Deux jours plus tard, il s’est rendu à l’hôpital de Catane, sur la côte est de la Sicile. Les prélèvements étaient positifs à la variole du singemais pas seulement… L’homme est également atteint du VIH. Pourtant, en septembre 2021, l’Italien avait déjà effectué un dépistage, négatif, au virus. L’infection était donc récente.

Il a pu regagner son domicile quelques jours plus tard

Le malade a offert du Strovimab, un traitement contre le Covid-19 d’après la Haute Autorité de Santé. Le 9 juillet, la plupart des symptômes s’étaient estompés. Il a pu regagner son domicile, toujours positif au Covid-19 et à la variole du singe, tout en restant isolé.

Le jeune homme a confé aux médecins que durant son séjour en Espagne, il a eu des relations sexuelles non protégées avec un autre homme. Les scientifiques du Journal of Infection avertissent sur la possibilité d’une “co-infection par le SARS-Cov-2 et au monkeypox, particulièrement pour le sujet qui ont voyagé récemment dans des zones épidémiques de la variole du singe”.

About the author

admin

Leave a Comment