Advertisement

Nouvelles

un changement d’échelle et de nature

Advertisement

un changement d'échelle et de nature
Written by admin

Advertisement

Publié le :

Déjà six mois de guerre en Ukraine. Et à cette occasion, les États-Unis remettent la main au portefeuille, pour ce triste anniversaire. Le président américain a annoncé, ce mercredi 24 août, une nouvelle aide militaire à Kiev, d’un montant de près de trois milliards de dollars. Un énième coup de pouce financier et militaire de Washington à destination des autorités ukrainiennes. Mais le plus important, à ce jour.

Avec notre correspondant à Washington, Guillaume Naudin

Presque trois milliards de dollars. C’est presque le triple de la plus importante tranche d’aide militaire annoncée jusqu’ici, et c’était déjà ce mois-ci.

C’est dire si le soutien militaire américain à l’Ukraine ne se dément pas. Il s’accélère, même ; il change de dimension et surtout, il change de nature.

Car contrairement aux décisions précédentes, il ne s’agit plus de prélever des armes et des munitions dans les stocks américains. Le Pentagone a laissé entendre que cela devenait difficile sans prendre de risque, pour la capacité opérationnelle américaine.

Cette fois-ci, il s’agit d’une aide financière pour payer des contrats de ventes d’armes. Autrement dit, les États-Unis donneraient presque trois milliards de dollars à l’Ukraine pour acheter du matériel à l’industrie d’armement – ​​américain, cela va sans dire, et d’ailleurs, ce n’est pas précisé dans le communiqué de la Maison Blanche – afin de s’équiper pour le long terme.


C’est du « gagnant-gagnant ». Cela comprend des systèmes de défense aérienne, des systèmes d’artillerie et les munitions qui vont avec, ainsi que des systèmes anti-drones aériens.

Autrement dit, des systèmes d’armes qui restent à produire et qui arriveront plus tard, pour s’adapter à une guerre qui s’installe dans le temps long.

À noter, toujours sur le plan militaire, que les ministres de la Défense de l’Union européenne vont discuter la semaine prochaine à Prague d’une future mission d’entraînement militaire en Ukraine, avec l’objectif assumé d’entraîner les forces ukrainiennes sur leur propre territoire. La Pologne, la République tchèque, le Royaume-Uni et la France donnent déjà ces formations.

►Écouter aussi : États-Unis-Ukraine : « L’armée commence à dire, nous ne pouvons pas envoyer beaucoup plus »

Advertisement

About the author

admin

Leave a Comment