Advertisement

Nouvelles

un évêque critique du régime arrêté, le pape François exprime sa “préoccupation”

Advertisement

un évêque critique du régime arrêté, le pape François exprime sa "préoccupation"
Written by admin

Advertisement

Rolando Alvarez, évêque de Matagalpa, a été arrêté aux premières heures vendredi et “assigné à résidence” selon la police. Huit autres personnes, dont cinq prêtres et des laïcs, ont été emmenées avec lui, selon le Conseil épiscopal d’Amérique latine et des Caraïbes (Celam).

Article rédigé par

Publié

Mis à jour

Temps de lecture : 1 minute.

“Je suis soucieux, avec préoccupation et douleur, la situation créée au Nicaragua.” Le pape François a exprimé son inquiétude, dimanche 21 août, au sujet des tensions croissantes entre l’Etat et l’Eglise catholique au Nicaragua, deux jours après l’arrestation de l’évêque Rolando Alvarez, critique du régime autoritaire de Daniel Ortega.

“Je voudrais exprimer ma conviction et mon espoir que, par le biais d’un dialogue ouvert et sincère, l’on pourrait encore trouver les bases d’une coexistence respectueuse et pacifique”a ajouté le souverain pontife.

Rolando Alvarez, évêque de Matagalpa, a été arrêté aux premières heures vendredi et “assigné à résidence” selon la police, qui cernait l’évêché depuis le 4 août. La police a signalé des activités “déstabilisantes et provocatrices” de l’évêque. Huit autres personnes, dont cinq prêtres et des laïcs, ont été emmenées avec lui, selon le Conseil épiscopal d’Amérique latine et des Caraïbes (Celam). Ils sont détenus à la prison d’El Chipote, selon le Centre nicaraguayen des droits humains (Cenidh). L’évêque est quant à lui détenu dans une résidence familiale.

Le gouvernement a mis la pression sur Rolando Alvarez depuis que ce dernier a dénoncé la fermeture par les autorités de cinq radios catholiques de son diocèse, et exigé le “respect” de la liberté de culte ainsi que l’arrêt du “harcelement” imposée à l’Église catholique.

Mercredi, 26 anciens chefs d’Etat et de gouvernement d’Espagne et d’Amérique latine ont lancé un appel au pape François pour qu’il “prenne préconisée la défense du peuple nicaraguayen et de sa liberté religieuse”accusateur le président Daniel Ortega de “dictature primitive”.

Les relations entre l’Église catholique et le gouvernement sont tendues depuis 2018, lorsque des manifestants réclamant la démission du président autoritaire nicaraguayen ont trouvé refuge dans des églises. La répression des manifestations a fait plus de 350 morts. Daniel Ortega a accusé le clergé catholique de complicité de tentative de coup d’État ourdie par Washington.

Advertisement

About the author

admin

Leave a Comment