Advertisement

Nouvelles

Une marche blanche pour Moreen, 11 ans, tuée par un chauffard

Advertisement

Une marche blanche pour Moreen, 11 ans, tuée par un chauffard
Written by admin

Advertisement

Les proches de Moreen ont organisé une marche blanche, ce samedi, aux Abymes. Cette enfant de 11 ans a été laissée pour morte sur la chaussée, par le chauffard qui l’a renversée, il ya un an. Elle a succombé à ses blessures. Sa famille réclame justice.


La marche blanche organisée par la famille et les proches de Moreen est partie du parking de centre commercial d’Hibiscus, aux Abymes, dans la matinée de ce samedi 20 août 2022. En partie sous la pluie, le cortège, composé d’une trentaine de personnes, a pris la direction du lieu de l’accident survenu le soir 13 août 2021, à savoir la section Lacroix ; ce, en passant par la ville de Pointe-à-Pitre.


Marche blanche en hommage à Moreen – 20/08/2022.



©Ronhy Malety

Souvenez-vous, Moreen est cet enfant de 11 ans qu’un chauffard a renversée, alors qu’elle était sur un passage piéton. L’automobiliste a pris la fuite, la fuite au milieu de la chaussée. La jeune fille, grièvement blessée, a succombée à ses blessures, après son hospitalisation, au Centre hospitalier universitaire (CHU) de la Guadeloupe ; c’est là qu’elle était née, le 28 avril 2010.

Aujourd’hui, un an après, les proches de cette petite victime ont tenu à honorer sa mémoire. Les camarades de Moreen étaient aux côtés de la maman et de ses deux sœurs éplorées.

Marche blanche pour Moreen

Marche blanche



©Famille de Moreen

Emotion à son comble

La maman de Moreen, qui devait s’exprimer après la marche, en a été incapable. Elle a été victime de malaises. Depuis un an, « Depuis elle ne vit pas bien », a dit une de ses proches, « Moreen était sa princesse ».

Maman de Moreen, durant la marche blanche - 20/08/2022.

Maman de Moreen, durant la marche blanche – 20/08/2022.



©Ronhy Malety

Les participants à la marche blanche n’ont pu retenir leurs larmes, le long du trajet et, surtout, là où le drame a eu lieu.

C’est atroce, en fait. Ce n’est pas un pas de mot. C’est une petite qui était très serviable.

Virginie, coiffeuse de Moreen et amie de la famille

C’était une personne gentille. Elle était douce. Elle ne méritait pas ça.

Momo, de là où tu es, tu restes gravée dans nos cœurs, dans nos pensées. Nous demandons que la justice soit faite, en ta mémoire.

Discours d’une camarade de Moreen

Voici les témoignages de ceux qui ont pu dire un mot, malgré la tristesse. La colère a parfois éclaté :

Marche Blanche en hommage à Moreen – 20/08/2022.



©Ronhy Malety et Alex Robin – Guadeloupe La 1ère

La famille, vous l’avez entendu, réclamez justice, un an après les faits. La mort d’une enfant, dans des circonstances aussi déplorables, ne peut rester impunie.

Marche blanche en hommage à Moreen - 20/08/2022.

Marche blanche en hommage à Moreen – 20/08/2022.



©Ronhy Malety

Cette histoire rappelle celle dite du « scooter T-Max », survenu le 8 août dernier, à Providence, aux Abymes. Depuis, l’homme qui a renversé et grièvement blessé un enfant de 4 ans a été condamné à 18 mois d’emprisonnement. Cette affaire a été jugée selon une procédure de comparaison immédiate.

Ce n’est pas le cas, pour l’accident qui a amélioré ma mort de Moreen.

Un dossier judiciaire en cours d’instruction

C’est suite à un appel à témoins que deux suspects ont été interpellés, une douzaine de jours après l’accident mortel et le délit de fuite. Les forces de l’ordre ont, en effet, pu mettre la main sur le conducteur et sa passagère présumés.

A LIRE AUSSI : Accident mortel du 13 août : le conducteur et sa passagère interpellés, suite à l’appel à témoins

L’instruction est toujours en cours aux fins d’investigations supplémentaires“, indique le Parquet de Pointe-à-Pitre, “par conséquent elle est couverte pas le secret“.

Les deux personnes interpellées ont été mises en examen et ont été placées sous contrôle judiciaire.

Advertisement

About the author

admin

Leave a Comment